Light you want to follow:


Headquarters

Tridonic GmbH & Co KG
Färbergasse 15
6851 Dornbirn
Autriche

T +43 5572 395-0
F +43 5572 20176
www.tridonic.com




Nous chez Tridonic


Comme nous sommes une entreprise internationale, nos collaborateurs proviennent d’un grand nombre de pays. Ce sont de formidables professionnels qui apportent une contribution essentielle au succès de Tridonic. Que pensent ces collaborateurs de leur vie chez Tridonic et au sein du groupe Zumtobel, qu’est-ce qu’ils aiment et qu’est-ce qui fait de leur travail plus qu’un simple emploi ? (1)
 

Stefano @ Tridonic

Stefano Rosa – Directeur Bureau et Formation

Nous vous présentons aujourd'hui Stefano Rosa, qui dirige les segments bureau et formation de Tridonic. Nous souhaitions savoir pourquoi il avait décidé de rejoindre le Zumtobel Group et comment se sont passés ses premiers mois dans l'entreprise.

Stefano, vous avez beaucoup d'expérience et les postes intéressants ne manquent pas pour vous. Comment avez-vous découvert Tridonic et le Zumtobel Group ? Ce nouvel emploi est-il différent des postes que vous avez pu occuper auparavant ?
Zumtobel faisait partie de mes clients dans mon emploi précédent et il m'est arrivé une fois de visiter leur usine de production. J'ai été très impressionné : il s'agit de l'une des meilleures usines qu'il m'ait été donné de voir dans l'industrie de l'éclairage. De plus, lorsque je rendais visite à des clients, ceux-ci me répétaient souvent qu'ils utilisaient des produits Tridonic. Vous savez comme moi que l'avis d'un client est précieux... Quand j'ai obtenu un entretien pour le poste de directeur des segments Tertiaire et Enseignement, j'ai été enthousiasmé par la vision de l'entreprise, ce qui a encore renforcé l'image positive que j'avais de Tridonic.

Comment s'est déroulée votre carrière et d'où venez-vous ?
J'ai travaillé dans différents pays : l'Italie, la France, l'Allemagne et maintenant l'Autriche, ma quatrième terre d’accueil. J'ai commencé dans la R&D, dans l'industrie automobile (une bonne école de vie !), puis je suis passé aux semi-conducteurs comme ingénieur d'application. En Allemagne, j'ai fait du marketing technique puis, après différents postes dans la distribution de composants, j'ai travaillé cinq ans pour Texas Instruments. J'ai ensuite bifurqué vers l'industrie de l'éclairage, où tout le monde est à la fois client, fournisseur et concurrent. :-) Je suis Franco-italien et je viens de Rome.

Vous êtes responsable des segments bureau et formation. Qu'est-ce que cela signifie précisément, et quelles sont les tâches et les défis auxquels vous devez faire face dans ce nouveau poste ?
Pour faire simple, je dirais que les produits bureau et formation sont les produits carrés et rectangulaires. Non, non, je plaisante. L'environnement dans lequel les produits vont être utilisés est un élément clé, mais le plus important est de savoir ce que les gens font dans l'environnement en question. Ils passent leurs journées ensemble, travaillent, étudient, échangent des idées et des projets, donnent tout ce qu'ils ont pour atteindre leurs objectifs. Notre rôle est de donner à l'industrie de l'éclairage (nous sommes dans le B2B) les moyens nécessaires pour faire des espaces de travail et d'études des lieux qui favorisent la productivité et le bien-être.

D'après vous, quelles sont les tendances à venir dans ces segments et comment Tridonic se positionne-t-elle ?
Le bureau du futur se construit plus autour de la collaboration et de l'exécution de tâches que du territoire et de l'espace personnel. Nous devons développer des produits, des services et des idées permettant un entretien aisé et une organisation flexible des espaces de travail. Les entreprises revoient tellement souvent leur organisation ! Un autre point important est de permettre une rénovation simple des bâtiments grâce à Tridonic, par exemple avec les solutions ready2mains. Nous développons des systèmes de composants d'éclairage efficaces et intelligemment connectés. C'est là la mission de Tridonic et nous sommes prêts à faire face à toutes les transitions technologiques par lesquelles l'industrie de l'éclairage s'apprête à passer.

Quel type de personnes travaille dans la gestion de produit et qu'en est-il de la culture d'équipe ?
Les chefs de produits sont des personnes polyvalentes. Ils doivent gérer la technologie et, en même temps, fournir des produits performants qui permettent à l'entreprise de réaliser des profits. Ils doivent pouvoir assurer toutes sortes de rôles différents et être dotés de bonnes capacités en termes de communication, de vision, d'intuition et de contrôle des opérations. La culture d'équipe requiert d'être un entrepreneur et de mener les affaires en fonction du groupe de produits dont nous sommes responsables – et de le faire avec passion (« Leidenschaft » en allemand !)

Cela fait maintenant quelques mois que vous travaillez pour Tridonic. Comment voyez-vous vos débuts dans l'entreprise ?
Ma première pensée a été : « Mais comment est-ce que je vais gérer toutes ces demandes de réunions ? » ! Après cinq mois, j'ai l'impression que je travaille pour Tridonic depuis cinq ans tellement l'intensité du travail est importante.

Que pensez-vous de la région ? Comment vous sentez-vous au Vorarlberg ?
Le Vorarlberg me plaît beaucoup. Avec mes enfants, nous avons décidé de tester chacune des 46 stations de ski de la région. Je vis près du Lac de Constance, à Lindau, et je m’émerveille chaque matin de la vue sur les montagnes qui entourent le lac.

Que faites-vous pendant votre temps libre ? Avez-vous des loisirs, des passions ?
Je passe la majeure partie de mon temps libre en famille. J'aime aussi faire de l'aïkido, jouer de la musique et cuisiner, entre autres.

Qu'est-ce qui vous plaît dans la culture de Tridonic et du Zumtobel Group ?
C'est un grand groupe, mais j'ai l'impression de travailler pour une entreprise de plus petite taille. J'aime l'idée de mettre la technologie au service d'un éclairage esthétique et utile. De plus, les gens sont très ouverts et sympathiques.

Y a-t-il quelque chose que vous souhaitez ajouter ?
J'apprécie vraiment d'être ici, à chaque instant !
 


Omaina Aziz

Omaina Aziz – gestionnaire de projets

Omaina est titulaire de diplômes internationaux et au service de Tridonic Operations depuis 2012. Elle est née au Pakistan et a terminé des études de bachelor en ingénierie électrique et informatique à la Jacobs University de Brème.
 
Qu’est-ce qui vous a incité à postuler un emploi dans le groupe Zumtobel et plus particulièrement chez Tridonic ?
Juste avant de terminer mes études, je me suis mise à la recherche d’un emploi. Je suis tombée sur le groupe Zumtobel dans une brochure d’entreprises que le Career Service Centre avait mis à notre disposition. Le programme pour diplômés internationaux était exactement ce que je cherchais et j’ai de suite envoyé ma candidature.
 
Comment étaient les débuts à Dornbirn pour vous ?
Terribles ! J’ai eu du mal à trouver un logement, je ne connaissais personne en Autriche et le permis de travail tardait à venir, si bien que j’ai du attendre près de deux mois avant de commencer à travailler. Mais heureusement, mon tuteur de l’époque m’a aidée et soutenue pendant la phase d’adaptation.
 
Comment a évolué votre travail ?
Actuellement, je travaille chez Tridonic Operations comme gestionnaire des projets. Je suis principalement responsable de projets en Asie et je passe beaucoup de temps à Shenzhen (Chine). J’apprends beaucoup dans mon travail et je suis toujours aussi passionnée qu’avant par ce que je fais !
 
Quelles sont vos prochaines étapes ?
J’essaie de ne pas oublier le peu d’allemand que je connais et d’apprendre en même temps les rudiments du mandarin.
 
Qu’est ce qui vous plaît dans la culture d’entreprise du groupe Zumtobel ?
J’apprécie beaucoup son ouverture et son approche multiculturelle. C’est facile de bien s’entendre avec les collègues et je me suis déjà fait quelques vraiment bons amis.
 


Jessica @ Tridonic R&D

Jessica Mei, Hardware Approval Engineer

Jessica travaille depuis 2011 pour Tridonic Shenzhen. En l’automne 2014, elle a saisi l’opportunité de passer un an et demi chez Tridonic à Dornbirn.
 
Qu’est-ce qui vous a incité à postuler un emploi dans le groupe Zumtobel et plus particulièrement chez Tridonic ? Comment avez-vous débuté ?
À la fin de mes études, il y a trois ans, je suis entrée en tant que stagiaire chez Tridonic Shenzhen (Chine). Avant cela, je ne connaissais pas le groupe Zumtobel. En 2011,Tridonic s’était rendu à Hubei pour recruter de nouveaux collaborateurs sur le campus. J’ai soumis mon curriculum vitae et j’ai été invitée à un entretien d’embauche. J’ai eu la chance de recevoir le poste et c’est ainsi que je suis entrée. Après un stage de six mois, j’ai été affectée en tant que technicienne à l’équipe CDE (China Development Emergent Marketing) qui s’occupe principalement des produits destinés aux nouveaux marchés, comme l’Inde, la Chine, etc. J’ai essentiellement travaillé dans le domaine de la validation de design. Un an et demi plus tard, j’ai été transférée dans l’équipe de gestion des projets en tant que directrice junior de projets. En juillet dernier, j’ai eu la possibilité de passer à l’équipe Hardware de Jakob König à Dornbirn, où j’ai commencé à travailler le 22 septembre 2014 en tant que HW Approval Engineer.
 
Comment étaient les débuts à Dornbirn pour vous ?
Superbes. Avant d’arriver à Dornbirn, j’avais peur à cause de la langue. Mais tous mes collègues parlent l’anglais et sont toujours prêts à m’aider.  
 
Comment a évolué votre travail ?
Pour l’instant, cela marche très bien. Avec l’expérience que j’ai amené de mon travail de technicienne en Chine, le travail ne me pose pas trop de difficultés. Il y a quelques différences dans les méthodes d’essai, mais au fond, c’est pareil. J’ai toujours de nouvelles choses à apprendre et ça me motive énormément.
 
Quelles sont vos prochaines étapes ?
Je voudrais encore apprendre beaucoup durant les 18 mois que je vais passer ici à Dornbirn : sur la manière dont l’équipe Approval contrôle nos produits, sur les normes, les certificats, les nouveaux produits et comment les choses se font ici. Lorsque je retournerai chez Tridonic en Chine, j’aimerais appliquer ce que j’ai appris ici. J’ai l’intention de faire ici des études de master en management pendant mon temps libre.
 
Qu’est ce qui vous plaît dans la culture d’entreprise de Tridonic ?
J’aime vraiment beaucoup travailler chez Tridonic. Je me souviens encore très bien que Thomas Marinelli m’avait demandé il y a trois ans lors de l’entretien d’embauche dans quel type d’entreprise j’aimerais travailler. J’ai répondu que j’aimerais travailler dans une grande entreprise compétitive. Il m’a entre autres raconté que le climat de travail était très agréable et ouvert chez Tridonic et qu’un tas de personnes sympathiques y travaillaient. Je crois toujours qu’il avait raison. Tridonic est l’entreprise que je cherchais. Pendant mes trois années de travail en Chine, j’ai appris beaucoup et je me suis fais un tas d’amis. Surtout après mon transfert dans l’équipe de gestion de projets, les membres de l’équipe projets m’ont beaucoup aidé, alors que j’étais plus jeune que la plupart d’entre eux. Ce genre de culture d’entreprise me plaît beaucoup. Maintenant aussi, dans l’équipe Hardware Approval de Dornbirn, mes collègues sont vraiment sympa avec moi. Ce que j’apprécie vraiment beaucoup.
 
Qu’aimeriez-vous encore nous raconter ?
Je voudrais encore ajouter que je suis fière de faire partie du groupe Zumtobel, une des plus grandes et des meilleures entreprises d’éclairage. Je suis heureuse d’avoir eu l’occasion de travailler chez Tridonic, c’est vraiment un bon début pour ma carrière professionnelle.
 


Javier @ Tridonic

Javier Garcia, Design Engineer

Javi d’Espagne à commencé à travailler pour Tridonic en septembre 2011.

Qu’est-ce qui vous a incité à postuler un emploi dans le groupe Zumtobel ? Comment avez-vous débuté ?
À vrai dire, je n’avais encore jamais entendu parler du groupe Zumtobel avant d’entrer dans l’entreprise. À la fin de mes études, je me suis mis à chercher un emploi en Espagne ou à l’étranger, vu que la situation n’étais pas très rose en Espagne. À l’époque, un programme de recrutement de techniciens espagnols avait été lancé et j’ai reçu la proposition de visiter le siège de Dornbirn avant d’entrer en fonction.

Qu’avez-vous fait aux différents postes que vous avez occupé / comment étaient les débuts à Dornbirn pour vous ?
Avant de commencer à travailler, j’étais un peu nerveux et me tracassais, ne sachant pas comment ce serait de travailler à l’étranger. Mais mes inquiétudes se sont vite dissipées lors de mon premier jour de travail chez Tridonic. À l’inverse de ce que j’avais entendu dire, les gens en Autriche n’étaient pas du tout rébarbatifs, mais au contraire sympathiques et aimables. Mon entrée dans l’équipe et dans ma nouvelle fonction ont été très faciles.

Comment a évolué votre travail ?
Quand j’ai commencé, je n’avais aucune expérience de travail ! J’avais une foule de nouvelles choses à apprendre et je me sentais un peu inutile. Ça a changé lorsque nous avons commencé le développement de STARTREK ECO, la nouvelle génération de convertisseurs LED. Les premiers pas étaient assez difficiles, mais avec le soutien de l’équipe et par un travail acharné, nous sommes parvenus à développer les produits en respectant toutes les spécifications. Pour ma part, je me suis habitué à la méthode de travail. Après deux ans, je sens que je suis un membre apprécié de l’équipe et nous sommes impatients de développer encore beaucoup de nouveaux produits qui contribueront à la réussite du transfert vers la technologie LED.

Quelles sont vos prochaines étapes ?
Pour l’instant, j’occupe encore le même poste que celui où j’ai fait mes débuts, je travaille au développement de nouveaux convertisseurs LED comme Design Engineer dans le département R&D. Plus tard, j’aimerais changer de poste, mais je voudrais en tout cas rester chez Tridonic, parce que la culture de travail de l’entreprise me plaît vraiment.

Qu’est ce qui vous plaît dans la culture d’entreprise de Tridonic ?
Tout d’abord, je suis content de travailler dans une entreprise qui occupe une place de leader dans le secteur de l’éclairage. C’est toujours très motivant de développer de nouveaux produits qui font figure de pionniers.
Par ailleurs, j’aime la manière de travailler ici, elle m’a fort surpris. Elle est toute autre qu’en Espagne. Ici, la communication entre les managers et les employés circule sur une ligne horizontale, alors qu’en Espagne elle ressemblerait plutôt à une ligne verticale. Ici, on respecte plus les collaborateurs, ça me réjouit particulièrement.

Qu’aimeriez-vous encore nous raconter ?
Je voudrais seulement dire que je suis fier de faire partie du groupe Zumtobel, une des plus importantes entreprises d’éclairage.
 

__________
1) Tous les entretiens avec les collaborateurs ont été menés en anglais et sont disponibles ici dans la traduction française.